Interview d’Alain Peyrache à Carhaix-Plouguer

Alain Peyrache a dirigé un cours national d’aïkido à Carhaix-Plouguer en Bretagne (Finistère).

Les samedi 18 et dimanche 19 mars 2017, Alain Peyrache s’est rendu en Bretagne où une soixantaine de pratiquants ont pu suivre son enseignement.

Voici le reportage réalisé par France 3 Bretagne – Pays de la Loire où Alain explique ce qu'est l'Aïkido traditionnel où son l'intérêt n'est pas de former ou déterminer qui est le meilleur aïkidoka, mais de permettre à chaque pratiquant de s'améliorer et progresser dans toutes leurs plénitude et difficultés.

Alain Peyrache le rappelle, les techniques de l'aïkido visent, non pas à vaincre un adversaire, mais à réduire une éventuelle tentative d'agression à néant : « On confond souvent sport martial et art martial. Se combattre est contraire à l'esprit de l'aïkido. L'aïkido est un art, comme la peinture, où l'on se fout de qui est le plus fort ». lien vers l'article 

Un art martial avant tout :

"Mais attention, pas question de lui parler de combat ou autres compétitions. « Non, l’aïkido est avant tout un art martial qui, comme la peinture, inspire de nombreux disciples, affirme-t-il tout de go. Il n’existe aucune compétition et aucun championnat dans notre sport. Nous tirons notre force d’une philosophie orientale basée sur la différence qui crée la vie. Nous ne nous opposons pas à un adversaire, mais nous acceptons son agressivité pour la retourner contre lui », explique Alain Peyrache. Cette discipline s’initie dès le plus jeune âge et se perfectionne tout au long de la vie. Il nous appartient de trouver une véritable harmonie individuelle, loin, très loin de la compétition où chaque adversaire doit s’affirmer pour devenir le meilleur », souligne-t-il ainsi." lien vers l'article

 

Au contraire d'un sport, un art ne se mesure pas, il s'apprécie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour Haut de page